blog maison
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
du bois massif

Comment reconnaître un meuble en bois massif ?

Que ce soit pour acquérir un meuble, pour le restaurer ou pour savoir sa valeur, être capable de reconnaître du bois massif est une compétence précieuse à avoir. À l’heure où le faux bois, le contreplaqué, l’aggloméré et les différentes essences composent le marché, mieux vaut ouvrir l’œil.

Alors si vous êtes désireux de reconnaître facilement le bois massif, il existe une méthode simple que l’on vous révèle sans plus tarder !

Qu’est-ce que le bois massif ?

Avant toute chose, le bois massif, qu’est-ce que c’est exactement ? Il est synonyme de qualité, de noblesse et de résistance, mais peu d’entre nous savent réellement ce qu’il désigne.

Comme son nom l’indique, le bois massif est un bois qui n’a pas connu de transformation. À partir de ce constat, nous retrouvons deux types de bois massif :

Le bois massif pur

Issu de la masse de l’arbre, le véritable bois massif est ce que nous retrouvons de plus naturel sur le marché. La matière n’a connu aucune modification, aucun recours à un collage ou un traitement chimique. 

Il est uniquement constitué d’un seul tenant, qui tire son origine du même arbre. Contrairement à une idée reçue, le bois massif « pur » peut avoir n’importe quelle épaisseur et n’est pas obligatoirement très épais. Il dispose d’un veinage naturel, harmonieux et continu.

Le bois lamellé-collé  

Le bois dit « lamellé-collé » est aussi appelé BMR, « bois massif reconstitué » BLC, « bois lamellé-collé » ou même « patchwood.» C’est tout bonnement un collage de différentes lames de bois massif.

Lire aussi :  Comment restaurer un meuble en bois ? Nos méthodes !

Même s’il peut être apparenté à du bois transformé, le lamellé-collé reste une véritable variante du bois massif. Il est employé en ébénisterie pour sa stabilité, son esthétique et son allure hétérogène. 

La technique imparable pour reconnaître un meuble en bois massif

Maintenant que nous avons fait le point sur ce qu’est réellement le bois massif, nous pouvons passer à des choses sérieuses. Comment reconnaître un meuble en bois massif ? Eh bien la réponse est relativement simple.

Le bois massif est reconnaissable à son bois de bout. Les fibres des bois massifs sont tranchées en « bois de bout », ce qui signifie que la coupe est réalisée de manière transversale aux fibres. On peut ainsi voir les fameux cernes de croissances.

Les autres coupes de bois destinées à des bois transformés sont coupées en bois de fil. Une manière perpendiculaire aux fibres.

  • Pour reconnaître du bois massif, regardez donc le veinage, les dessins formés par le bois. Si le veinage est circulaire (cernes de croissances) et non pas vertical (bois de fil) vous avez bel et bien devant vous du bois massif.
  • Regardez aussi la tranche (bois aux extrémités) de votre meuble. Les dessins de la surface doivent avoir une continuité en cas de bois massif. Si la tranche dispose d’un design différent, il y a de grandes chances que ce soit un placage.

Comment savoir si c’est du vrai bois ?

Certains fabricants sont de petits malins qui troquent bien volontiers le vrai bois contre une imitation plus ou moins réussie. Selon le meuble et la « qualité » du faux bois, nous pouvons être dupés malgré toute la bonne volonté du monde.

Lire aussi :  Comment nettoyer un meuble en bois massif ? Nos meilleures astuces

Néanmoins, n’ayez crainte, il existe quelques techniques pour être sûr que le bois soit vrai ou non. En effet, plusieurs critères sont présents pour nous mettre la puce à l’oreille.

1/ Être attentif au veinage

Au même titre que pour le bois massif, n’importe quelle essence de bois naturelle a un veinage propre. Comme dit précédemment, le veinage dépend de l’orientation de la découpe du bois. Toutefois nous retrouvons deux grands modèles : des veinages circulaires et des veinages verticaux.

Un veinage est toujours imparfait et n’est jamais régulier. Si vous constatez que le dessin du bois est trop « ordonné », vous avez sûrement à faire à du faux bois. 

2/Sentir l’odeur du bois

Même s’il est verni, l’odeur d’un bois véritable est toujours persistante. C’est l’odeur de la résine présente dans l’arbre qui émane. Si vous humez une odeur boisée, résineuse ou légèrement sucrée/épicée, vous avez devant vous du vrai bois.

À contrario, les faux bois et le bois destiné au secteur alimentaire ne dégagent absolument aucune senteur.

3/Toucher la surface du bois

C’est une chose moins évidente, mais pourtant redoutable d’efficacité. Si le meuble n’est pas en bois poli, toucher sa surface garantit de connaître son origine.

Le bois est une matière vivante, il n’est jamais lisse à 100%. Selon l’essence, au contact de la main, vous pourrez sentir une surface grasse, poreuse, savoureuse ou encore pelucheuse. Tous ses termes désignent une sensation qui reflète du bois naturel.

En résumé, il faut simplement ressentir des « porosités » dans le cadre d’un vrai bois, tandis qu’un faux sera totalement lisse.

Lire aussi :  Comment restaurer un meuble en bois ? Nos méthodes !

4/Jauger la densité et la dureté de la pièce 

Enfin, la densité des bois varie selon leur essence. Un bois peut être tendre, mi-dur et dur. Cela change énormément d’une essence à une autre, mais il existe tout de même une constance : le bois est relativement dur et dense.

Cela veut dire que du faux bois est considéré comme « mou » par rapport à du véritable. Même si ce n’est pas forcément instinctif, tentez de jauger la dureté du bois et sa densité en tapotant dessus.

Même s’il dispose d’une petite épaisseur, le son doit être plutôt grave. Il ne doit pas sonner creux, ni trop aigu.

Conclusion

Les meubles en bois massif sont assez rares dans le commerce. C’est pourquoi il est facile de se faire avoir sur la composition d’un meuble. Le bois massif est souvent imité à la perfection, d’où l’importance de garder en tête les principes qui suivent. Le bois massif :

  • dispose d’un veinage continu en forme de cernes de croissances ;
  • est formée d’une seule pièce venant d’un arbre unique ;
  • n’a connu aucune transformation ni traitement ou ajout ;
  • n’a pas forcément une grande épaisseur, il peut être fin ;
  • est souvent plus onéreux du fait de sa rareté.

En cas de doutes persistants, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel du domaine. Il vous aidera à certifier l’origine du bois d’un meuble.  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *